RALLYE DE SARTENE

exemple pour texte

Pour son deuxième tournoi en Asie avec l'équipe de France, Priscilla Gneto réalise une excellente performance en montant sur la deuxième marche du podium à Tokyo.

Dans cet ultime Grand Chelem de la saison, disputée en terre nippone où les Japonais faisaient figure de grands favoris, la jeune Corse a très bien négocié ses combats qui l'ont menée jusqu'en finale. Le premier face à la Japonaise Chihio Kagaya récente vainqueur du dernier tournoi réputé du Kodokan (championnat du Japon), puis un deuxième convainquant par Yuko, face à la numéro 4 mondiale, l'Espagnole Laura Gomez.

En demi-finale, elle s'offrait un nouveau succès devant la Japonaise Yuki Hashimoto, récente finaliste du tournoi d'Amsterdam. Pour l'or, elle chutait face à une autre Japonaise Takumi Miyakawa. Cette adversaire peu connue au niveau international avait au préalable écarté la numéro 1 mondiale, Misato Nakamura.

À l'issue de ce tournoi important, l'ancienne sociétaire du Pôle Corse passe de la 11e à la 6e place au classement mondial de la catégorie des -52 kg.

Sa compatriote et concurrente pour une place aux J.O, Pénélope Bonna n'a pas connu pareille réussite en cédant dès son 2e combat face à l'Allemande Romy Tarangulw.

Jointe au téléphone par Jean Yves Andarelli Priscilla était très heureuse : « Après avoir un peu douté, depuis ces dernières semaines, suite à une blessure à l'épaule, elle se replace dans la course aux J.O. Il faut savoir, que seules les 12 premières au classement mondial seront qualifiées automatiquement à cet événement important. Elle pourra engranger des points le week-end prochain au tournoi de Chine qu'elle avait gagné l'an dernier. »